E3 217 : Preview Express – Super Mario Odyssey

Nintendo nous a donné l’immense privilège de jouer à Mario Odyssey ! L’éponyme jeu de plateforme apparaît sur la Switch et nous promet un titre grandiose. La démo que nous avons testée proposait deux niveaux. L’un dans le désert, l’autre dans la ville. Ce dernier est un clin d’œil au tout premier Donkey Kong, puisqu’il porte le nom de l’endroit où se déroule le jeu de 1981.

Le gameplay est truffé de bonnes idées. Certaines sections permettent à notre Mario de s’incruster dans les parois, en mode 2D à l’ancienne. Cela permet un vrai retour aux sources, les sons et les graphismes passant en mode 8bits. L’autre grande nouveautés, c’est la casquette de Mario. Utilisée comme une arme de type boomerang, elle permet également de prendre possession de certains objets. On peut ainsi s’envoler par dessus un trou à l’aide d’un obus ou prendre le contrôle de divers appareils ici et là. Seul bémol, le lancé de chapeau est plutôt imprécis et manque assez régulièrement sa cible. Dernière fonctionnalité très amusantes, cette fois-ci liée au monde désertique. En se baladant dans le niveau, (une grande zone ouverte), on peut tomber sur un lion et le chevaucher telle une monture. La bestiole peut cavaler à fond les ballons et défonce tous ce qui se trouve sur son passage. L’avantage étant de pouvoir se déplacer a grande vitesse et explorer les environs en un temps record. Parmi les nombreux points forts du jeu, on aura également le plaisir de découvrir divers éléments d’un environnement à l’autre. Le niveau de la ville nous plonge dans un décor inspiré de la ville de New-York. Les taxis jaune servent de trampolines et on s’accrochent aux corniches des immeubles pour accéder à des zones en hauteur. Le seul reproche que l’on peut faire à ce niveau, c’est un aliasing qui saute aux mirettes. Certainement un défaut qui se dissipera dans les prochaines versions, mais en l’état c’est vraiment très violent (mais seulement dans ce monde, étrangement).

Malgré ces quelques défauts, on est totalement conquis par ce Mario Odyssey. Les deux niveaux que nous avons survolé sont originaux et fun au possible. Pour voyager d’un monde à l’autre, il faut cumuler des lunes (finit les étoiles !), qui servent de carburant pour le vaisseau spatiale de Mario. En résumé, un jeu qui s’inspire de son grand frère Mario Galaxy, mais avec pleins de bonnes idées de gameplay en plus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :