Preview – F1 2017 (PC/PS4 et XBox ONE)

Koch Media nous a donné l’occasion de tester deux jeux dans leurs bureaux parisiens. Comme tous les ans, la licence Formula One de Codemasters sort une nouvelle version, qui sort le 25 août sur Xbox One, PC et PS4. C’est sur la console de Sony que nous avons pu piloter les bolides de la saison 2017. Comme toujours, le titre est produit par le moteur de DiRT, l’Ego Engine. Vous le constaterez dans ce court article, mais la techno de Codemasters commence à éprouver le poids des années, sur console tout du moins.

Comme à son habitude, l’intro de F1 2017 en met pleins les yeux et surtout pleins les oreilles (la musique est géniale, cf trailer ci-dessous !). Cependant, les séquences ingame de cette cinématique montrent tout de suite les faiblesses graphiques du jeu. La modélisation des visages des personnages, ou encore les textures d’éléments du décors sont plus que décevantes. L’alliasing est présent absolument partout et malheureusement le constat est le même pendant les parties. Il ne faut pas être exigeant sur la plastique du jeu, sans quoi il y a de quoi être déçu. L’essentiel du titre réside fort heureusement dans le gameplay, de ce point de vue la licence reste fidèle à elle-même.

Ce qui est plaisant avec F1, c’est la possibilité de régler la difficulté comme on le souhaite. Vous pouvez même donner un pourcentage de complexité à l’IA, afin de trouver la balance parfaite pour rivaliser avec vos adversaires. En ce qui nous concerne, nous avons vraiment senti un gap après un changement de 10% en moins sur nos rivaux. Combiné avec les paramètres habituels de réglages de course ou d’aides à la conduite, tout type de joueur peut se faire plaisir sans vouloir jeter l’éponge.

Les modes de jeux n’ajoutent rien de bien nouveau, mais on voit revenir les F1 rétro (déjà présentent dans F1 2013). Malheureusement certaines ne seront accessibles que par l’intermédiaire d’un DLC. Toutefois, il est très plaisant de sentir la différence de comportement entre une voiture de 1992 et 2017. L’autre nouveauté sympathique, le mode carrière permet d’endosser le rôle d’un pilote d’essai, afin d’épater la galerie avec les vieilles F1 de la grande époque. En effet, entre certains grands prix, votre écurie vous demandera de participer à des exhibitions en F1 rétro. Comme toujours, le mode carrière vous permet de vivre l’ascension d’un futur champion, mais vous pouvez aussi donner vos conseils au département R&D. À la manière d’un RPG, un arbre de compétence vous permet de choisir quel type d’amélioration vous souhaitez voir appliquer sur votre véhicule. Châssis, moteur, aérodynamisme, à vous d’établir votre tactique pour surpasser vos concurrents.

Cette session de jeu sur F1 2017 fut sympathique, mais on ne signera pas pour une version review du titre de Codemasters. Même s’il est agrémenté de nouveautés, tel que l’arbre de compétence ou le retour des F1 rétros, il reste réservé à l’élite et fan de la discipline. Toutefois, les réglages de difficulté le laisse parfaitement accessible aux joueurs désireux de se lancer dans un jeu de F1 (il est toujours la référence du genre). Malgré ses graphismes dépassés et des commentaires audio plus amusants qu’immersifs, les sensations de compétiteur sont au rendez-vous. Cependant, nous ne manquerons pas de vous proposer des vidéos du jeu définitif, avec notre équipe d’e-sport en jeu de bagnole !

Auteur : Nicolas Balaguer

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :