Testing Lab – ECHO (PC /PS4)

29 septembre 2017 0 Par Nicolas Balaguer

Le studio Ultra Ultra porte bien son nom. Cette équipe danoise (composée d’anciens d’IO Interactive) cherche à créer la surprise, avec des concepts ultra originaux. Si vous avez eu l’occasion de regarder les quelques trailers officiels du jeu, les questions ont dû vous submerger l’esprit. C’est exactement ce que souhaite provoquer le développeur chez le joueur, il nous le démontre parfaitement avec ce premier titre. Non seulement l’originalité est au rendez-vous, mais aussi l’esthétique, le scénario, la narration etc… Bref, ne tournons pas autour du pot, c’est ultra bien, on vous explique ci-dessous pourquoi.

ECHO fait partie de ces projets où la notion de production indépendante est soigneusement camouflée derrière une réalisation sans faille. Dès le premier lancement du jeu on est surpris par le menu principal, aussi innovant que le jeu lui-même (on vous laisse le découvrir ou le voir dans notre live du jeu). Le casting est de tout premier choix, puisque la version originale des voix n’est autre que Rose Leslie (you know nothing John Snow !) et Nick Boulton (Hellblade, Games of Throne, FFXIV et bien d’autres !). Il fallait bien ça pour interpréter des personnages charismatiques au possible. D’un côté En, une jeune femme au passé mystérieux et attirée par une quête de rédemption. De l’autre London, une IA contrainte et forcée d’obéir

La première heure de jeu permet de planter le décor, par conséquent le rythme est très lent et sans la moindre action. On explore un lieu surréaliste et mieux vaut être absorbé par l’ambiance et l’histoire, sans quoi vous risquez de trouver le temps long. Le level design est basé sur un système de symétrie, ce qui a dû faciliter la production des niveaux (excellent concept, là encore). Une idée en parfait adéquation avec l’intrigue et l’atmosphère du gameplay. Après tout, les palais sont généralement symétriques, non ? Il faut un sens de l’orientation à toute épreuve, tant les pièces, couloirs et escaliers se ressemblent. Personnellement, jamais je ne me perds dans un jeu, cette fois-ci j’ai eu le plaisir de me paumer de temps à autre. D’autant que les endroits à explorer sont parfois immenses !

L’aspect labyrinthique des environnements n’est pas sans rappeler le film Cube (le côté exigu du long métrage est remplacé par l’immensité des niveaux). Sans compter les ennemis sans pitié. En progressant on finit par découvrir des clones de l’héroïne, appelés échos. Ces individus attaquent à vue, ils sont la principale menace contre le joueur. La furtivité est votre meilleure arme, le pistolet énergétique étant très limité (à utiliser uniquement en cas d’urgence). C’est donc les mécaniques classiques du chat et de la souris qui opèrent (neutraliser les adversaires dans le dos pour avancer sans faire un bruit). Cependant, le gameplay ne se limite pas à ça. En effet, un système de reboot/respawn donne toute la valeur ajoutée du titre. De façon plus ou moins aléatoire (sous forme de blackout), tout ennemi abattu réapparaît comme si de rien. Pire encore, vos actions sont mimétisées et utilisées par les échos, pour mieux vous traquer…

VERDICT : EXCELLENT

ECHO vient rafraîchir le genre infiltration, avec un gameplay aussi original qu’intéressant. Même si les échos sont le seul véritable danger dans tout le jeu (à part à la fin), la notion de mimétisme et ultra génial. Le joueur doit dès lors se passer d’utiliser certaines actions, selon la tactique qu’il souhaite utiliser. Un ennemi capable de vous tirer dessus à distance peut être très dangereux, mais peut aussi abattre un autre adversaire. D’autant que d’un reboot à l’autre d’un secteur, les clones perdent l’utilisation d’un geste si le joueur ne le reproduit pas souvent (ça à l’air complexe, mais on prend vite le coup). L’IA reste très sommaire, mais tout cela ne pose aucun problème, car tout est ultra bien intégré. Le scénario s’adapte parfaitement au gameplay et au level design. On regrette simplement un manque de fluidité dans les mouvements des personnages, un peu trop rigide actuellement. Même si la fin de l’aventure est un peu décevante (à moins que la collection des collectibles ne la change…), le voyage en vaut largement la peine. 23€ pour un minimum de 10h de jeu, c’est ultra intéressant si vous aimez l’infiltration (après ça, si vous oubliez le nom du studio…) !

Page Steam : http://store.steampowered.com/app/551770/ECHO/