Testing Lab – Gran Turismo Sport

Testing Lab – Gran Turismo Sport

25 octobre 2017 0 Par John Taskovich

PS4, PS4 Pro et PSVR – Course Simulation – 1-24 joueurs – SCEE – PEGI 3+

Le GT nouveau est arrivé ! Nouveau modèle du célèbre jeu de course automobile, où cette fois tout n’est pas de série et il faudra quelques options pour en profiter au maximum.

Gran-Turismo-Sport-Interlagos-01

Ce Gran Turismo Sport, n’est pas Gran Turismo 7. Il s’insère dans la série, comme une sorte de spin off. Il se focus sur le sport (comprenez la compétition), ou pour être plus clair, l’eSport ! On ne va pas tourner autour du pot plus longtemps, si vous voulez pleinement vivre l’expérience Gran Turismo Sport, il vous faut acquérir quelques options supplémentaires. Une connexion à Internet d’un minimum de 5Mb et un abonnement au PlayStation Plus, sont recommandés pour bien débuter.

Sans cela, il vous sera tout de même possible de profiter d’un mode offline (mais le potentiel du titre et l’expérience qu’il s’en dégage seront amoindris). Le jeu en offline propose de quoi ronger son frein quelques jours, avec notamment les permis, les missions et la maîtrise des circuits (3 modes majeurs de la campagne solo du jeu). Ces modes vous permettront de bien vous entraîner, d’apprendre comment apprivoiser le titre et de débloquer quelques bonus (comme de nouvelles voitures).

Gran-Turismo-Sport_2016_12-03-16_075

Un mode arcade existe aussi, où il vous sera possible d’accéder à une petite sélection (au début du jeu) des 32 circuits disponibles et quelques voitures sur les 150 que le titre peut abriter. Vous pourrez débloquer plus de circuit et gagner des crédits pour vos voitures, en réussissant des performances en courses où en obtenant des récompenses (allant de bronze à Or, dans le mode campagne). Dire qu’il n’y a rien à faire est faux (il y a du contenu), mais ce n’est pas le contenu qu’attend un habitué de Gran Turismo.

Pour accéder au cœur du jeu il vous faudra le online, là s’ouvre à vous tout un nouveau monde. Le Online permet de combler une des grosses lacunes de la série, présent depuis le premier épisode et toujours dans les modes offline de celui-ci (L’IA des voitures qui se déplacent comme si elles suivaient un script, sur un rail). Le Online permet de se mesurer à de vrais joueurs pilotes du monde entier, une bouffée d’échappement frais qui remplace cette IA rigide.

gran-turismo-sport_16-5742e105cfb6d

N’ayez pas de craintes, Polyphony Digital a pensé aux joueurs débutants, qui n’ont pas envie de se mesurer tout de suite à l’élite de la simulation. En ce sens, le mode online est très bien fait et reflète la passion du producteur du jeu, Kazunori Yamauchi. Le jeu va évoluer avec vous. Vous arrivez débutant et les compétitions de bases seront adaptées à votre niveau. Plus vous progressez, plus d’autres paliers de la compétition s’ouvrent à vous. Le jeu vous accompagne dans votre apprentissage. Toutefois, si vous êtes un pilote expérimenté et que vous ne voulez pas être cantonné à tout cela, vous pouvez aussi accéder à un mode libre (où tout le monde peu se retrouver sans aucune limitation). Ceci est un point fort et permet ainsi une très bonne évolution de la courbe de difficulté.

Gran Turismo Sport propose tout un tas d’aide à la maîtrise, comme les petites roues sur nos vélos de notre enfance. Aide au freinage, aide à la conduite, aide visuel pour mieux apprendre à gérer ses virages. Le titre de Polyphony Digital est très complet et toutes les options sont là pour désactiver ces aides. Kazunori Yamauchi est un amoureux de sport automobile, ce jeu partage toute sa passion de la discipline. Certains pourront lui reprocher des voitures qui n’encaissent pas de dégâts physiques, ou d’un comportement trop collé à la route (pas de tonneaux en cas de choc violent ou autre). Ce qui est compréhensible, puisque si le sport automobile peut être comparé à une partition de musique classique, c’est aussi un cœur vrombissant d’énergie et parfois de colère.

GTSportcars

La vision du producteur du jeu, est de nous apprendre à avoir la plus parfaite des maîtrise de son véhicule dans l’environnement. Pour que vous puissiez conduire comme un vrai pro, ressentir la course, le tracé et l’excitation des compétitions. C’est pour cela que Gran Turismo Sport nous aide tant à la conduite, afin de nous apprendre à être plus fair play avec les autres joueurs. Si on en tire les enseignements, les voitures ne doivent plus sortir de piste. Une vision un peu trop parfaite qui ne plaira pas à tout le monde. Sans parler des dégâts sur les voitures (inexistants ou presque), les sorties de pistes ou une perte de trajectoire font aussi partie du spectacle automobile. Ces choix font de Gran Turismo Sport un jeu à l’aspect très rigide. Ce n’est pas une nouveauté, ça existe depuis des décennies et ce n’est pas pas prêt de changer…

Si la simulation est bien au rendez-vous, elle reste encore en déca de certaines productions plus poussées. Notamment à Project Cars 2 ou Assetto Corsa. Gran Turismo Sport s’apparente à un jeu de simcar, mais ouvert vers le grand public amateur de belles voitures (contrairement au pilote chevronné, amateur de cylindrée). Ce qu’on ne peut retirer à Gran Turismo Sport, c’est sa vitrine technologique. Le jeu est superbe et saisissant de réalisme, surtout si on dispose du matériel nécessaire pour le faire tourner correctement. Il faut pour cela investir dans du matériel, comme un écran 4K compatible HDR (pas tout les écrans 4K le sont), ainsi qu’une PS4 Pro. La finition de rendu est excellente, pour peu que vous disposez d’une TV OLED (avec noir infinie, le spectacle qu’offre le jeu est sublime).

08447968-photo-gran-turismo-sport

La comparaison est inévitable avec son concurrent de Microsoft, Forza 7 sur Xbox One. Sur les comparatifs disponibles, les voitures semblent plus abouties sur le jeu de Polyphony Digital. Rappelons que GT Sport, c’est 150 voitures modélisés contre 700 pour le titre de Turn10. Il nous sera pour le moment impossible de comparer les deux jeux.  On attendra de voir le titre de Microsoft tourner sur une Xbox One X, au moment de son lancement pour se forger un avis entre les deux titres. En attendant, je ne peux que rester admiratif du rendu HDR, de la fluidité des courses et du soin du détail apporté à chaque voiture. Tout en imaginant comment Forza 7 pourrait faire mieux, avec une configuration équivalente.

NOTE : Bien que le mode offline est de quoi nous amuser plusieurs heures, afin de s’entraîner en attendant une session online, il n’existe pas véritablement de jeu solo. Un mode 2 joueurs en écran splitté est disponible, si votre connexion internet ne tient pas la route. Toutefois, deux notes vous sont proposés, pour différencier les deux expériences, mais il ne faut pas se leurrer le jeu est vendu pour atteindre l’eSport.

Note jeu online : 7/10 BON
Note jeu offline : 6/10 BIEN MAIS PEUT MIEUX FAIRE

Gran Turismo Sport, est un grand jeu de voiture. Il me réconcilie avec la licence que j’avais chéri dans mes jeunes années et boudé en approchant de l’âge adulte. Depuis le 3, le jeu manquait de réelles innovations, se focalisant plus sur une belle esthétique plutôt qu’un solide gameplay. Sans tout effacer ce GT Sport évolue enfin, grandit et sait plaire et nous faire plaisir.