What’s Next ’18 : A Plague Tale: Innocence

What’s Next ’18 : A Plague Tale: Innocence

14 février 2018 0 Par John Taskovich

og_image

PC, PS4  et Xbox One  – Éditeur : Focus / Développeur : Asobo – Genre : Survival – 1 joueur

Décidément Focus représente pleinement les studios français de jeu vidéo. Après Dontnod et Spiders, l’autre jeu qui s’est dévoilé à moi, n’est autre que la nouvelle production des bordelais d’Asobo, A Plague Tale : Innocence.

Je ne vais pas vous le cacher, c’est indéniablement mon coup de cœur de cette journée du catalogue Focus. Un titre beau et touchant, qui nous compte l’histoire d’une fille et son petit frère âgé de 5 ans, qui devront survivre dans le sud de la France du moyen âge, en proie à l’oppression de l’inquisition espagnole. Un pan de l’histoire qui n’avait pas encore été évoqué dans un jeu vidéo. Ce duo devra fuir, l’ennemi espagnol, tout en survivant à la peste qui fait rage.

a-plague-tale-innocence-58aed581b6ae9

L’élément central des mécaniques du jeu, sont ici les rats. Ce seront les ennemis principaux et nous devrons nous frayer un chemin, tout en les utilisant à bon escient pour échapper aux soldats ennemis. Le feu, votre arme principal, permettra de résoudre bon nombres d’énigmes, afin de repousser les rats et les retourner contre la garde qui vous traque.

Hugo, le jeune frère, n’a que 5 ans et aura besoin de sa sœur pour survivre, comme elle devra aussi compter sur lui pour continuer d’avancer. Un duo touchant, émouvant. C’est la toute la force du titre d’Asobo. Une sorte de The Last of Us dans une époque médiévale et complètement hostile.

plaguetalee3_03

Les mécaniques nous ont prouvé qu’il faudra être très rapide et savoir prendre les bonnes décisions pour s’en sortir. Une erreur ne pardonne pas. Même le démonstrateur, pourtant aguerri de plusieurs présentations, s’est laissé aller à un petit moment d’inattention, qui n’a pas laissé de seconde chance à nos jeunes héros.

Le titre semble maitrisé de bout en bout, alors que sa sortie n’est pas encore claire. Un moteur impressionnant qui recrée une ambiance de désolation saisissante. L’univers nous fait peur et nous pousse à survivre, à s’en sortir à courir et à fuir. Visuellement le jeu d’acteur entre les deux protagonistes est pleins d’émotions. Le court extrait a touché son audience.

067386

CONCLUSION : IMMERSIF

Décidément Focus tiens cette année un remarquable catalogue de titre. Dans des univers qui changent des habituels productions. Ce titre d’Asobo est peut-être ce qu’il y a de plus prometteur dans cette journée de présentation. A Plague Tale: Innocence, est un beau concept, qui pourrait devenir une pierre blanche dans l’industrie, s’il tient sur la longueur toutes ces belles promesses. Il nous a surpris, mais restons sur nos gardes, jusqu’à en voir plus. La démo était certes intense, mais courte. Si on peut s’imaginer la suite avec l’ensemble des possibilités que de telles mécaniques peuvent offrir, tout n’est pas encore codé et encore moins dévoilé.