What’s Next ’18 : Call of Cthulhu

What’s Next ’18 : Call of Cthulhu

14 février 2018 0 Par Nicolas Balaguer

Keyart CoC - base version - DEF (RVB) V2

PC, PS4 et Xbox One – Éditeur : Focus / Développeur : Cyanide – Genre : RPG-Investigation – Sortie : 2018

Le studio Cyanide est en pleine ébullition actuellement, entre les jeux sous licences Games Workshop et le futur Werewolf: The Apocalypse, le développeur se prépare au lancement de Call of Cthulhu. Après 3 ans de travail, ce RPG-Investigation arrivera d’ici quelques mois. Nous avons pu voir le jeu en mouvement, lors d’une présentation de gameplay pendant l’événement What’s Next de Focus.

Les admirateurs de Lovecraft vont pouvoir vivre une aventure épique, parfaitement adaptées à l’univers du célèbre écrivain. Nous incarnons Edward Pierce, un enquêteur privé chargé d’élucider la mort tragique de la famille Hawkins. Tout se déroule sur l’île de Darkwater, lieu isolé près des côtes de Boston. Ce détective va progressivement se retrouver en face d’événements paranormaux, qui vont finir par lui donner des hallucinations. C’est sur ce point précis que le gameplay sort un peu de l’ordinaire, le joueur étant amené à se questionner sur ce qui est réel et ne l’est pas.

call_of_cthulhu-09

Le jeu se déroule en vue première personne, dans une ambiance pesante et glauque au possible. Les quelques habitants ne sont pas très accueillants et ce sera au joueur d’établir une relation de confiance avec eux. Cette démo nous permet de constater que fouiller le moindre recoin s’avérera payant. Dénicher des informations débloquent de nouveaux dialogues et peuvent améliorer vos relations avec certains PNJ. Des points lumineux clignotant donnent des indices pour savoir où se trouve un élément du décor intéressant. Il faut espérer qu’une option permettra de désactiver cette fonction, car les puristes risquent de ne pas apprécier. La direction artistique nous plonge dans une atmosphère de nuit bleutée, avec des prédominances de vert un peu partout.

Peu de chance de défourailler du monstre bizarroïde, ici il est question d’observation et de matière grise. Plusieurs solutions s’offrent au joueur pour atteindre ses objectifs, en fonction de la répartition des points d’expériences acquis. 4 arbres de compétences vous donnent le choix, pour développer vos talents de diplomate, d’ingénieur, ou pour passer discrètement sans être vu. Au même titre qu’un Deus Ex ou Dishonored, vous avez toujours un moyen de vous tirer d’une situation délicate. On nous promet une dizaine d’heure de jeu pour accomplir les 13 missions qui nous attendent, ainsi que plusieurs fins.

call_of_cthulhu-07

CONCLUSION : INTRIGUANT

Call of Cthulu est du genre calme, mais pas paisible. Son ambiance devrait régulièrement vous coller le trouillomètre à zéro, mais sans réelles mécaniques d’action. Seuls vos capacités d’investigations et la répartition de vos points d’expériences permettront d’y voir plus clair. À vous de choisir comment progresser, avec qui sympathiser, mais surtout faire le trie entre le réel et les hallucinations. Celles-ci pourront vous mettre en face d’une pieuvre monstrueuse, ou d’une simple algue collée à vos mains… Cependant, il ne faudra pas être exigeant sur les graphismes, qui sont loin d’égaler les standards actuels. La version que nous avons vue sur PC souffraient de vilaines baisses de framerate et de textures d’un autre temps. En espérant que l’équipe n’a pas encore peaufiné la technique du jeu, sans quoi le résultat risque d’être sans appel de ce point de vue…