Testing Lab – The Council

Testing Lab – The Council

13 mars 2018 0 Par Jo Wettstein

focus-annonce-the-council-une-nouvelle-aventure-narrative-et-episodique-44f89d70 (1)

Support : PC / PS4 / Xbox One (testé sur PC) – Éditeur : Focus Home Interactive – Développeur : Big Bad Wolf Studio – Genre : Aventure-Narratif – Sortie : 13/03/18 – PEGI +16

Prenez une île au large de l’Angleterre, protégée par une mer agitée, mettez-y un manoir à son sommet, entouré d’une dense forêt et invitez les plus grandes puissances mondiales, le tout dans le plus grand des secrets. Voici le paysage de The Council. Le nouveau jeu de Cyanide et Big Bad Wolf Studio.

focus-annonce-the-council-une-nouvelle-aventure-narrative-et-episodique-adb1ee91

The Council c’est un jeu d’aventure narratif sur un format épisodique. Il sera découpé en 5 épisodes et le premier, The Mad Onesest disponible dès à présent. Vous allez incarner un jeune aristocrate anglais, Louis de Richet, récemment devenu membre d’une société secrète dirigée par Lord Mortimer. C’est d’ailleurs ce dernier qui vous invite à passer quelques jours dans son manoir, afin d’y retrouver votre mère, arrivée quelques jours plus tôt. Cependant lors de votre arrivé, vous allez découvrir qu’elle a disparue depuis quelques jours, sans que personne ne semble savoir quoique ce soit.

C’est dans ce contexte des plus mystérieux, que débute l’aventure de The Council. Ce jeu narratif, aux mécaniques de point & click, vous amènera à faire des choix, lourds de conséquences qui seront indélébiles sur la suite de votre aventure. Oui oui, cette histoire de choix et de conséquences ont l’a entendu un paquet de fois. Des promesses sur le papier et des désillusions manette en mains. Eh bien pour une fois non ! Les développeurs ont vraiment bien travaillé le sujet, ce grâce à des sauvegardes très rapides à chacune de vos décisions (pas de retour en arrière possible).

The-Council

Cette mécanique de choix s’articule autour de l’architecture du jeu. Vous permettant de gagner ou de perdre en expérience, selon vos choix. Toutes les opportunités d’ouvrir votre bouche devront être minutieusement étudiées, pour ne pas dire de bêtise qui risqueraient d’entraver votre enquête. Voire même de retourner contre vous, l’opinion et l’estime des personnages que vous rencontrez. The Council vous demande d’être attentif, d’observer, de comprendre votre environnement. Vous pourrez glaner et lire de nombreuses informations sur le profil de vos colocataires. Apprendre à les cerner et les affronter pour gagner leur confiance et récupérer de précieuses informations.

L’ensemble du jeu est soutenu par une ambiance particulière, remplie de mystère et sous couvert de complotisme. Si la programmation est l’essence même du développement, ce titre est construit avec une écriture méticuleuse. Si dans ce premier épisode le scénario reste encore bien énigmatique, la narration y est très présente. C’est là que l’on se rend compte de toute la force de cette écriture. Que ce soit dans l’environnement, dans les décors, que dans les nombreux échanges avec les protagonistes du jeu. Tout est lié, connecté, assemblé autour.

s5-07edb72670129275d9c915bc2419bd5f

Ce premier épisode, découpé en 4 chapitre et un prologue, représente environ 2 à 3 heures de jeu. Mais il y a tellement à dire, à voir, à regarder attentivement. Il n’y a pas d’action, pas de QTE, si ce n’est un système d’opportunité où il faut voir de petits détails et cliquer dessus dans un temps très court. Tout est de la discussion, des échanges et l’histoire se dévore avec fascination, autant pour l’intrigue, que pour l’environnement qui nous entoure.

La direction artistique du jeu est soignée, le manoir donne envie d’y être, ne serait-ce d’y passer une nuit et vivre l’histoire avec les personnages de cette fiction. Techniquement, c’est une autre histoire. Nous avons pu y jouer sur PC, avec une configuration au top, GTX 1080, via le système du PC dans le Cloud Shadow. Le jeu souffre de chute très régulière de framerate et d’un déplacement difficile au combo clavier souris. Malgré le fait de pouvoir rendre la caméra très sensible, il faut parfois faire plusieurs aller retour avec sa souris pour observer une pièce dans ses moindres détails. Le personnage à l’écran est aussi beaucoup trop proche de la caméra, rendant les déplacements parfois laborieux.

Note : 9/10 EXCELLENT

La force du jeu c’est son écriture, qui ne se lit pas uniquement dans son récit, mais aussi dans ses mécaniques et ce que l’environnement peut nous raconter. Une ambiance forte et saisissante, un lieu qui nous invite à le découvrir, à l’explorer. Le titre n’est pas exempt de lacunes techniques, notamment sur un déplacement pénible de son personnage, du moins sur PC au combo Clavier/Souris. Mais l’histoire est telle que l’on surmonte ces faiblesses pour continuer l’aventure, que l’on dévore comme la lecture captivante d’un roman.

Points positifs :
– L’écriture et la narration
– La direction artistique
– Les mécaniques de gain d’expérience basé sur l’observation

Points négatifs :
– Les ralentissements assez fréquent
– Une maniabilité parfois laborieuse

Page Steam : https://goo.gl/JjePns

Page Playstation : https://goo.gl/ziQPps

Page Microsoft : https://goo.gl/k7W6cF