Gaming Non classé Tech

Explosion d’un casque audio Astro A50

maxresdefault-1

On a tous déjà vu des vidéos de batteries de Samsung 7 ou de cigarette électronique exploser et s’enflammer. On se dit que ça ne nous arrivera jamais et on continue sa vie sans se soucier de rien. Pourtant ça n’arrive pas qu’aux autres, j’en ai fait la triste expérience… on reste dans l’univers du gaming, puisque dans ce sujet il s’agit d’un casque audio Astro A50. Un objet utilisé partout à travers le monde et notamment dans beaucoup de compétitions e-sport.

Mise à jour : Suite de cette aventure au long cours, cette fois-ci la maison mère semble prendre les choses aux sérieux (ou pas…). Voyez-vous même ci-dessous (MaJ 1)

Jour 1 :

L’accident s’est déroulé en soirée, durant une session de jeu tranquille. Le casque est confortablement installé sur ma tête et branché sur une prise secteur non loin, comme d’habitude (depuis plusieurs années). Brutalement et sans signes avant-coureur de la catastrophe, un pop explosif retentit et une flamme m’embrase le cou et les cheveux. Il semble que je sois face à un court circuit de mon bien aimé A50. Instantanément j’ai le réflexe d’ôter l’engin de mon crâne en feu, tout en me tapant vigoureusement la tronche pour éteindre l’incendie. N’ayant pas de champ visuel sur ce qui vient de se passer, la fumée et ma peau grillée sont les seuls témoins de l’accident. En effet, après inspection de l’appareil sous toutes les coutures, aucune trace apparente de détérioration. Plus incroyable encore, le casque fonctionne parfaitement, comme ci rien n’était arrivé… Après ce bon coup de flippe, je relativise en constatant que je suis en un seul morceau avec des brûlures superficielles !

astro-a50-2015-gaming-wireless-headset-1-year-warranty-truegamers-1507-07-truegamers@6

Jour 2 :

Ma curiosité légendaire me pousse à investiguer pour comprendre les raisons d’une telle catastrophe. Première étape : regarder comment se comporte l’engin en utilisation normale. Je prends soin de sécuriser la zone et je branche à nouveau la machine infernale sur secteur. R.A.S, la charge s’établit sans aucun crépitement ou fumée suspecte. L’appareil fonctionne comme un charme, c’est à n’y rien comprendre… Deuxième étape : contacter le support clientèle Astro Gaming pour leur expliquer les faits. L’objet n’est plus sous garantie, mais cela pourra éventuellement m’apporter des réponses. N’ayant aucune preuve concrète des faits dans l’immédiat, je ne suis pas pris au sérieux par mon interlocuteur, (le britannique Andrew Radlett). Étant visiblement considéré comme un menteur, je m’offusque légèrement et signale que je vais pousser mon enquête (sans leur aide donc…).

Jour 3 :

Après quelques discussions avec des connaisseurs en électronique, j’ai pris la responsabilité de décortiquer la bombe, avec toutes les précautions nécessaires. Si du côté du circuit de charge et du port USB, tout va bien (cf image 1), le détonateur se trouve au niveau de la batterie (cf image 2). Cette dernière est autant gonflée qu’un ballon de baudruche à l’Hélium sur un barbecue… Voilà donc l’auteur du crime, reste à trouver le mobile ! Même si l’autonomie de cette pile a dépassé son nombre de charges recommandées (généralement de 1000), rien ne peut justifier un tel embrasement. Prochaine étape : confronter le constructeur à sa responsabilité dans cette affaire, à l’aide de ces photos. Dans le cas où la société Astro ne prend pas conscience de la réalité des faits, je ferais intervenir une association de consommateur pour établir l’aspect légal sur cet accident.

Je ne manquerais pas de mettre à jour cet article pour vous tenir au courant (LoL) sur cette affaire. En attendant, si un expert en électronique lit ceci, qu’il n’hésite pas à exposer sa théorie !

MaJ 1 :

Un mois s’est écoulé depuis l’accident, mais étrangement cet article a fait réagir la maison mère… Astro Gaming appartient à Logitech, qui m’a contacté quelques jours après la parution de ce papier. Cette fois-ci c’est un superviseur, Ohanes Shaldzhiyan, qui a semblé plus concerné par cet événement. Après le couplet de méa culpa lambda, ce dernier m’a demandé de réitérer à nouveau TOUT le cheminement des faits (communication interne, connaissent pas chez Astro -> Logitech…). Il m’a donc fallu ressortir la totalité de la correspondance, les photos, ainsi que répondre à un questionnaire et répéter encore les mêmes choses… deux semaines se sont écoulés depuis que ce cher Ohanes, m’a précisé qu’il faisait suivre mon dossier au département concerné. Prochaine étape si le support endort le poisson ; contacter une association de consommateurs pour aborder le sujet sous un autre angle.

20180319_194252
Image 1 : Micro / Circuit de charge / Port USB
20180319_194431
Image 2 : Batterie explosée

Laisser un commentaire