Gaming Renegades Live Testing Labs

Preview – Masters of Anima

MoA_Key_Artwork_16-9-770x433

Support : PC / PS4 / Xbox One / Switch (testé sur PC) – Développeur : PassTech Games / Éditeur : Focus Interactive – Genre : Action-Aventure – Sortie : 10/04/18 – PEGI 12+

PassTech Games quitte l’espace de Space Run Galaxy pour aller vers de l’Heroic Fantasy. Dans un monde baignant dans la magie, une caste de sorcier a appris à invoquer des créatures animées par l’anima. Cette source de mana est à la base du gameplay, elle va permettre au joueur de dépenser ses réserves pour faire face aux dangers. Le titre va puiser dans de nombreux jeux, mais rappelle un certain Overlord. La version preview que nous avons eu entre les mains, nous a permis de nous familiariser durant 4h et pendant 5 niveaux. Voici un bref résumé de ces quelques parties.

Il ne faut pas s’attendre à un scénario bien profond, l’essentiel n’est pas ici. Un grand méchant capture la gentille, qui est accessoirement la petite amie du héros. Comme ce vilain a également décidé de corrompre le monde, ça donne une motivation supplémentaire à notre personnage d’aller secourir sa belle. Petit point intéressant, la nana en question (Ana) a été scindée en plusieurs parties pendant son enlèvement (rassurez-vous elle n’a pas été tronçonnée, monde magique tout ça tout ça…). Forcément, il va falloir aller aux quatre coins du monde pour rassembler tous les p’tits bouts de la copine. Cependant, chaque morceau représente la personnalité de la demoiselle, à commencer par son cœur. Ce qui occasionne des dialogues bien rigolos, Ana s’exprimant uniquement sur ce qui lui tient à cœur. On a donc le droit à des discussions niaises à l’extrême, ou le héros (Otto) s’agace de la naïveté de ce bout de femme.

Masters-of-anima

Passons aux choses sérieuses, avec le nerf de la guerre (non pas l’argent…) le gameplay ! Sur fond de RTS, on a affaire ici à de l’action-aventure avec une bonne dose de stratégie. Otto étant capable de se battre lui-même, le joueur peut choisir de l’intégrer aux batailles ou le cantonner au rôle de stratège (selon les situations). Ce mage étant capable d’invoquer divers types de créatures (appelés les gardiens), on joue les chefs de guerre et donnons les ordres à notre armé. Chaque unité à sa spécialité : les Protecteurs jouent le rôle de tank, les Sentinelles sont les archers (DPS), les Keepers drainent l’ennemi de sa magie (support). Au combat, il faut placer ses forces au bon endroit et veiller à ce qu’elles ne prennent pas trop de dégâts. D’autant que les ennemis sont redoutables et déciment nos soldats, du moins si on est pas suffisamment attentif. Cependant il n’y a pas que la violence dans la vie, puisque le titre de PassTech Games inclut également différents types de puzzles. Ainsi, on peut utiliser la force des protecteurs pour pousser des objets lourds, ou les flèches des sentinelles pour atteindre des interrupteurs en hauteur. Chaque classe a son utilité pour dénicher de nombreux trésors, à vous de découvrir comment !

Conclusion : TRÈS PROMETTEUR

À l’arrivée ce Master of Anima nous a fait passer un très bon moment, au point d’être impatient de découvrir la suite du jeu ! L’originalité de son gameplay apporte un vent de fraîcheur qui fait du bien à notre industrie aseptisée. Certes, il demande un peu de prise en main pour être apprécié à sa juste valeur, mais une fois familiarisé avec les commandes c’est l’éclate totale. On a relevé quelques petits bugs de pathfinding, certaines unités ont tendance à se bloquer dans un coin (s’il y a trop d’obstacles à contourner). Toutefois, rien de perturbant dans l’expérience de jeu, que nous avons hâte de poursuivre dès sa sortie le 10 avril !

Laisser un commentaire