La Critique : Call of Duty Black Ops IIII

Comme le beaujolais qui arrive en novembre, chaque année le cru Call of Duty sort lui aussi en automne. Comme le célèbre vin français, le jeu d’Activision n’est pas toujours aussi bon au premier verre, mais se bonifie avec le temps.


PC / PS4 / XONE / (testé sur PS4) – Éditeur : Activision / Développeur : Treyarch | Beenox (version PC) | Blizzard (multi sur PC) – Genre : FPS Online – Sortie : 12/10/18 – 32 joueurs – Prix : 69€ – PEGI 18+


Ce nouveau Call of Duty est une expérience purement online, et comme tout jeu de ce type, il nous a fallu du temps afin de bien comprendre toutes les mécaniques inhérentes. C’est pourquoi notre critique n’arrive que maintenant, près de 2 mois après la sortie du titre (mais juste avant les fêtes). Le temps pour nous de bien faire notre travail et vous conseiller si, oui ou non, le jeu mérite sa place sous le sapin.

 

3451316-call-of-duty-black-ops-4-character-mission-guide

 

Le Best of Black Ops

 

Black Ops IIII s’inscrit dans la génération Black Ops et vous allez donc y retrouver tout ce qui fait partie de cette série. Si vous ne le savez pas, il n’y a pas de mode solo ou d’histoire (même en ligne). L’aventure qui s’est bouclée en 2015 dans Black Ops III ne connait pas de suite dans ce jeu. Ce qui identifie le titre, c’est avant tout les mécaniques des précédents épisodes mêlées à l’univers de cette licence (Black Ops). Si vous aviez aimé les précédents Black Ops, alors vous serez servit. Les maps de ce Black Ops IIII sont une compilation des meilleurs terrains de jeu des précédents opus. Le tout ajouté de quelques zones inédites, notamment la surface jouable pour le mode BlackOut, le Battle Royale du titre.

 

bo4-lobby-2

 

La spécialité maison

 

Dans son ensemble le jeu est dynamique, avec de nombreuses améliorations qui peuvent mener, du moins sur le papier, à une très fun expérience de jeu. La jouabilité offre une bonne sensation d’immersion dans l’action, avec des mouvements rapides. Les explosifs deviennent plus rares, ce qui permet ainsi d’alterner les stratégies et de varier les techniques d’approches. Les armes sont travaillées et proposent ainsi un bon équilibrage. Chacune d’entres elles disposent de bonnes caractéristiques et pourront s’adapter à votre spécialité. Petit regret néanmoins pour le fusil à pompe qui n’est plus qu’au second plan. Ceci apporte ainsi une cohérence à votre travail en équipe, qui est le point essentiel du jeu.

 

Screenshot-28

 

Votre équipe, c’est à la fois le bon et le mauvais point du jeu, ce qui fait la passerelle entre le positif et le négatif du titre. Les habilités des spécialistes, font que des parties peuvent très vite dégénérées. Les joueurs ont tendance à en abuser. Il s’agit de l’exemple parfait d’une arme à ne pas mettre entre toutes les mains. Tomber au combat, par des enchaînements d’ulti de spécialistes qui ne se reposent que sur leur techniques est d’un rageant. Mention spéciale pour le spécialiste canin qui est juste insupportable. Rapide, difficile à voir et de ce fait, à viser.

 

maxresdefault

 

C’était mieux avant

 

Si nous prenons plaisir à rejouer sur les maps connues des précédents Black Ops, les nouvelles, sont quand à elles de véritables catastrophes. Rien de ce qui faisait l’originalité des précédentes, n’a été respecté dans l’élaboration des nouvelles. Le level design qu’elles proposent, apporte beaucoup de frustrations quand aux stratégies à adopter pour pouvoir survivre. D’ailleurs les joueurs qui veulent être compétitifs dans ces environnements s’équipent de manettes modifiées, préparées pour les amateurs de compétition et d’eSport, avec l’ajout de palettes afin de coupler sauts et tirs en même temps. Ce qui est d’autant plus rageant quand l’équipement n’est pas le même pour tout le monde.

 

l9CvPml

 

BlackOut sur l’originalité

 

Parlons des choses qui fâchent, le mode BlackOut… C’est l’adaptation à la sauce Call of Duty du très en vogue Battle Royale. Ce nouveau mode de jeu qui a propulsé Fornite et PUBG aux rangs de nouvelles références des jeux multi en ligne. Voyant le succès que rencontre ce nouveau mode auprès des joueurs et joueuses, l’éditeur Activision a donné comme directive à ses développeurs, d’en inclure un pour ce nouveau Call of Duty BlackOps IIII. Le résultat est tout simplement décevant. Le jeu dynamique et la nervosité des autres modes multijoueurs, sont complètement effacés. Le gameplay est lent, sur une map trop grande et où l’action devient inexistante. Nous ne retrouvons pas le rythme d’un Fornite. Rendant de ce fait le concept soporifique. La plupart des joueurs délaissent ainsi BlackOut pour se retrouver sur les autres modes. Si les développeurs n’interviennent pas rapidement pour relancer l’intérêt, le mode BlackOut de Call of Duty Black Ops IIII portera définitivement bien son nom.

 

ce-qu-il-faut-retenir-de-la-presentation-de-call-of-duty-black-ops-iv-c9e2929b

 

Rome War Z

 

Cependant le mode Zombie lui, est une véritable réussite. Il pourrait être un jeu à part entière tellement il fourmille d’idées et de possibilités. Il se détache des autres, en proposant sa propre interface, ses classes, ses armes et offre un aspect visuel différent du reste du jeu. Le niveau se situe dans une grande arène romaine et ses coulisses. Il dispose d’un univers qui rompt avec ceux des autres modes. Plus travaillé, détaillé et une modélisation plus fine, loin des angles carrés des environnements du mode multijoueur classique. C’est en équipe que vous allez devoir en découdre. Les zombies arrivent à tour de bras et plusieurs sortes de mutations sont visibles, ainsi que la présence de boss. Ces derniers permettront de relever, de manière progressive, la difficulté. Lors de ces parties, l’action est omniprésente. Le niveau propose de nombreuses interactions pour déclencher des pièges et vous aider à garder l’avantage. Il faut néanmoins rester attentif, car ces pièges peuvent aussi se retourner contre vous, la prudence est donc de mise.


CONCLUSION : 7/10 BON

Cette édition de Call of Duty Black Ops IIII porte le nom de l’arc Black Ops, mais n’en est pas vraiment un épisode inédit. Cela reste une bonne compilation des meilleurs maps des précédents. Le jeu est dynamique, mais assombri par des nouveautés qui, de manière inutile, le rend compliqué. Notamment avec les spécialistes qui déséquilibrent les parties. Sans compter les nombreux retours aux combats (spawn) qui placent parfois le joueur dans le viseur direct des adversaires. Le mode BlackOut est à oublier si vous cherchez de l’action, heureusement que celui dédié aux zombies remonte le niveau.


Points positifs :
– Anciennes Maps
– Sensation et dynamisme de la jouabilité
– Grenades et explosifs plus rares
– Le mode Zombie un jeu à part entière
– Bon équilibrage des armes
– Le travail d’équipe quand il est là…

Points négatifs :
– Le travail d’équipe quand ton équipe joue en solo avec les spécialistes
– Les spécialistes
– Le spawn totalement aléatoire et qui met en difficulté
– Les nouvelles maps
– Les joueurs à manettes classiques VS les joueurs à manettes modifiés (palettes pour combo saut + tir)
– Le fusil à pompe en deuxième arme
– Le mode BlackOut



 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :