La Critique : New Super Mario Bros. U Deluxe

Scroll down to content

Il est le personnage emblématique de Nintendo depuis toujours. L’une des dernières mascottes à représenter fièrement une société. Le plombier moustachu en salopette bleu, ne cesse de parcourir le royaume champignon dans tous les sens, pour sauver la princesse ou parfois son frère. Si ses aventures l’emmènent dans des îles paradisiaques, lui permettent de faire le tour du monde ou même l’envoi dans l’espace, Mario revient de temps à autre à ses origines.

Support : Switch – Éditeur : Nintendo – Genre : Plateforme 2D – Sortie : 11/01/19 – PEGI 3+

Ses origines, c’est le jeu de plate forme en 2D, avec un défilement de gauche à droite. C’est ce que nous proposera New Super Mario Bros. U Deluxe. Alors il n’est pas forcément “New” puisqu’il s’agit du portage du jeu sortie sur WiiU en novembre 2012, pour la période de lancement de cette console. Issu d’une belle lignée ayant fait les beaux jours des machines précédentes du constructeur japonais, sur Wii, Nintendo DS et 3DS. L’épisode WiiU a connu un succès en demi teinte, du fait des faibles ventes du support. Avec le succès tonitruant de la Switch, il était évident que Nintendo tente le coup du portage, dans une version dite Deluxe, à l’instar d’un certains Mario Kart 8, il y a quelques années maintenant.

Cette version Deluxe nous proposent pour le prix d’un seul jeu, d’inclure quelques nouveautés. La première et la plus grosse, c’est le fait d’avoir l’épisode stand alone, New Super Luigi U. Il s’agissait de la même aventure qu’avec Mario, mais en mode un peu plus difficile puisque Luigi n’a pas le même déplacement lent que son frère. Il est beaucoup plus rapide et dérape, ce qui nécessite de meilleurs réflexes. Dans le reste des ajouts, il existe un nouvel item, un champignon orné d’une couronne, qui permettra à Toadette de se transformer en Peachette (ndr : oui enfin en Peach). Cette métamorphose lui permettra de flotter quelques instants dans les airs, en planant. A l’inverse de Luigi qui rends le jeu plus exigeant, Toadette, elle, offrira une aventure beaucoup plus facile. Après ces ajouts, le jeu est identique à la version WiiU et ne propose pas de changements majeurs dans les niveaux, comme dans ses mécaniques.

Les jeux d’aventures Mario sont connus pour leur accessibilités au début et la rigueur nécessaire pour les terminer à 100%. Il est souvent simple d’arriver à la première fin, sans avoir un jeu difficile. Dans ce New Super Mario Bros. U Deluxe, le jeu est beaucoup plus compliqué et ce dès les premiers stages. Qu’il s’agisse de les terminer sans perdre de vie ou de récupérer tous les items. Les stages ne sont pas aussi aisés qu’ils peuvent le laisser paraître. Le level design n’est pas permissif et il faudra parfois de nombreuses chutes pour bien mémoriser les mécaniques des pièges qui se dresseront devant vous.

Cependant, il y a des incohérences dans cette progression. Par exemple les mini-boss ou les boss de fin de monde, sont assez simples en comparaison du chemin parcouru jusqu’à eux. Cela en est déstabilisant, même les obstacles de leur donjon respectif offres plus de fil à retordre que leur rencontre. Cela est peut être voulu par les développeurs, puisque lorsque l’on arrive devant un de ses ennemis, les Koopalings, nous avons toujours une petite appréhension quand à l’énigmatique façon de les battre. Finalement il suffit de leur sauter trois fois sur le crâne tout en évitant leur projectiles. Si vous y arrivez avec la plus haute transformation de Mario, vous ne devriez pas trop stresser pour les vaincre.

New Super Mario Bros. U Deluxe, repose aussi sur un fort potentiel multijoueur, puisque le titre est jouable jusqu’à 4 joueurs en simultanés. Bien que l’ambiance soit bon enfant, le principe n’est pas toujours très familiale. Il faudra bien entendu coopérer pour avancer, mais aussi récupérer le plus de pièces possibles pour terminer en haut du classement. La course au score, permettra aussi quelques fourberies pour arriver à ses fins.


Même si le titre est en grande partie un plat réchauffé de la WiiU, il en demeure pas moins un excellent jeu et bien complet. Il se compose de 164 stages, incluant les variations de l’aventure avec Luigi. S’il peut se terminer en quelques heures une première fois, il demandera beaucoup de patience et de dextérité pour le finir complètement, que ce soit avec Mario ou Luigi. De même les partie en multijoueur peuvent s’incruster entre deux sessions de Super Smash Bros. Ultimate ou de Super Mario Party.

CONCLUSION : 8/10 TRÈS BON

Il s’agit là d’un très bon jeu, fun, amusant, collectif et disposant d’un contenu étoffé avec New Super Luigi U. Ce n’est pas pour autant un jeu inédit. Même si vous le découvrez pour la première fois sur Switch, il reste une bonne aventure, seul ou à plusieurs, sans pour autant être exceptionnel. Un jeu apéritif pour bien débuter l’année sur la console de Nintendo.

Les plus :

– Fun en solo ou à plusieurs
– La disponibilité dès le début de New Super Luigi U
– 164 stages
– Accessible pour les plus jeunes, difficile pour les joueurs expérimentés

Les moins :

– Pas de réelles nouveautés
– Une difficulté sans juste milieu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :