Ancestors The Humankind Odyssey, jouons à l’évolution

Scroll down to content

Après des dizaines d’heures d’aventure à travers les millions d’années d’évolution, on peut enfin donner notre avis sur la production de Panache Digital. Nos Renegados les plus fidèles ont pu suivre nos parties en live streaming, qui se résument finalement à quelques 360 années de générations d’hominidés (60h de temps réel). Voici un rapide verdict de ce jeu au combien original.

Support : PC – Éditeur : Private Division – Développeur : Panache Digital Games – Genre : Aventure/Survie – Sortie : 27/08 – Prix standard : 39,99 € – PEGI +16

RAPPEL : Une Critique est l’avis subjectif d’un des membres de la rédaction de TheRenegades. Elle a pour objectif de porter une opinion supplémentaire à un ensemble d’avis positifs comme négatifs, dont seul le lecteur pourra se faire sa propre opinion. Une Critique peut être débattue, avec les échanges d’opinions de chacun, mais n’est pas, une vision imposée aux autres par celui qui l’écrit. N’hésitez pas à venir débattre du sujet avec nous dans les commentaires ou sur Discord : https://discord.gg/KFJDTAH

Incarner l’évolution elle-même dans un jeu vidéo, il fallait y penser. L’intelligence est probablement le mot le plus approprié pour décrire Ancestors. Tout a été pensé de façon cohérente et réaliste. Mention spéciale à l’arbre de compétence, qui s’inspire directement des neurones de nos cerveaux. Petite subtilité en prime, les compétences débloquées ne sont pas conservées d’une génération à l’autre. Lois de la génétique obligent, les descendants ne récupèrent pas forcément les capacités des ascendants. C’est au joueur de choisir quelques habilités à conserver, en fonction de son style de jeu.

 

Cela nécessite de réalimenter sans cesse certaines neurones (jusqu’à ce qu’elles soient renforcées), ce qui peut être parfois rébarbatif. Pour atténuer cela, l’énergie demandée pour activer des cellules existantes est moins importante d’une génération à l’autre. Toutefois, la répétition des actions est certainement le vrai point négatif du titre. Chaque génération nécessite d’accoupler les hominidés pour avoir un maximum de bébés. Il faut donc constamment passer par ce processus, qui consiste à toiletter les individus pour créer des couples. Les enfants sont l’avenir de la lignée, c’est eux qui génère de l’énergie neuronale (l’équivalent des points d’expérience).

Les petits ne sont pas des générateurs sur pattes pour autant, là encore l’intelligence et le soucis du détail prennent le dessus. Vous ne générez l’énergie neurologique qu’en présence de votre progéniture. Logique me direz-vous, c’est en observant les adultes qu’ils apprennent. Il faut donc systématiquement avoir un jeune dans le coin, pour expérimenter, utiliser des outils, identifier l’environnement, etc. C’est également le nombre d’enfants qui permettent au joueur de choisir les points neurologiques à renforcer (capacités à conserver à travers les générations).

 

C’est là que les mécaniques de gameplay entre en jeu. Les sens de la vue, de l’ouïe et l’odorat sont parfaitement utilisés. Un bouton pour chaque afin de passer d’un mode à l’autre. Le nez pour sentir les fruits, plantes ou les animaux. L’oreille est le meilleur moyen de détecter les prédateurs. La vue est au cœur de l’exploration, elle permet notamment d’identifier des points de repère pour mieux s’orienter. C’est bien utile tant la map de jeu est vaste. On peut facilement se perdre dans certains environnements. La jungle au tout début de l’odyssée en est le meilleur exemple (tellement dense qu’on s’y perd).

CONCLUSION : 8/10 TRÈS BON

Vous l’aurez compris, Ancestors n’est pas à mettre entre toutes les mains. Son originalité peut dérouter, mais c’est là tout le concept. Incarner l’évolution demande obligatoirement de répéter sans cesse le cycle de la vie. C’est peut-être les joueurs curieux et/ou intrigués par la thématique préhistorique qui parviennent à mieux comprendre le potentiel du titre. Sans compter le système d’évolution, qui propose une course contre la montre avec les faits scientifiques. Toute une liste de prouesse permettent de gagner des années d’avance sur la science (pour nous +1.5M d’avance). Le tout est sublimé par une ambiance sonore et musicale très appréciable. À l’arrivée, les défauts de répétitions, de prise en main et les quelques bugs sont vites effacés par la richesse de l’expérience de jeu.

Points positifs :
– Originalité du gameplay
– Réalisme et cohérence
– Ambiance sonore
– Map vaste et variée

 

Points négatifs :
– Redondance des actions
– Prise en main laborieuse
– Technique pas top
– Les tigres qui spawn dans le camp !!

One Reply to “Ancestors The Humankind Odyssey, jouons à l’évolution”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :