In Other Waters – Rapport d’expédition

Scroll down to content

Voilà un jeu qui sort de l’ordinaire, un gameplay comparable à nul autre. Si le trailer ne vous vend pas du rêve, ne vous fiez surtout pas aux apparences. Cette interface simpliste et étrange recèle bien des secrets, avec notamment une narration passionnante. C’est un mélange entre un livre et un jeu vidéo, où l’imagination est alimentée par l’ambiance sonore. Une plongée dans les abysses immersives, qui me donne envie de ressortir ce bon vieux format du récit. Pour les amateurs de grand écran, c’est le film Abyss de James Cameron qui peut raisonner. Pour le reste c’est une découverte plutôt bien réalisée, sur fond d’écologie…

Support : PC / Switch (testé sur PC) – Éditeur : Fellow Traveller – Développeur : Jump Over The Age – Genre : Aventure – Sortie : 03 avril 2020 – Prix standard : 15€ – PEGI +7

RAPPEL : Une Critique est l’avis subjectif d’un des membres de la rédaction de TheRenegades. Elle a pour objectif de porter une opinion supplémentaire à un ensemble d’avis positifs comme négatifs, dont seul le lecteur pourra se faire sa propre opinion. Une Critique peut être débattue, avec les échanges d’opinions de chacun, mais n’est pas, une vision imposée aux autres par celui qui l’écrit. N’hésitez pas à venir débattre du sujet avec nous dans les commentaires ou sur Discord : https://discord.gg/KFJDTAH

 

Les rapports sont unanimes, c’est la plus grande découverte de toute l’humanité ! Ce que la xénobiologiste Ellery Vas a réalisé est juste incroyable. La planète Gliese 677Cc va permettre un bon de géant pour notre civilisation. Tout est parti d’une expédition de sauvetage désespérée, dans ce monde enfoui sous l’océan. La docteure Vas tentait alors de retrouver la trace de sa consœur. Minae Nomura avait envoyé un message de détresse uniquement à son amie, sans d’autres explications. Les deux femmes étaient pourtant dans un litige personnel assez éprouvant…

 

Cela n’a pas empêché Mademoiselle Ellery Vas de partir à l’inconnu, afin de tenter de secourir Minae. Cependant, elle nous a fait part d’une aide considérable durant ses recherches. Une intelligence artificielle mystérieuse (le joueur) s’est installée dans tout le système informatique de la base. Sans ce précieux support rien n’aurait pu être découvert. On sait aujourd’hui l’origine de cette conscience électronique, qui a contribué aux changements que nous connaissons aujourd’hui.

 

Les deux entités se sont rencontrées alors qu’Ellery entamait sa première plongée dans l’océan tropical. La xénobiologiste n’avait alors aucune expérience avec ce type d’environnement. N’ayant pas le temps d’en savoir plus sur cet hôte inconnu, elle demanda son soutien afin de contrôler toute la machinerie de sa combinaison sous-marine. Un pari risqué puisque la jeune femme mettait sa vie entre les mains d’autrui. Toujours est-il que le système permettait à l’IA d’utiliser le positionnement GPS et interagir avec les outils du scaphandre. Aucune caméra ne lui permettait de visualiser la situation sur place, tout était schématisé sous forme de plans et d’interfaces simplistes.

 

 

Même s’il a dû être frustrant pour l’iA de ne pas pouvoir visualiser la réalité sur place (le joueur doit faire fonctionner son imagination), les découvertes n’en restent pas moins passionnantes. C’est tout un écosystème qu’il fallait découvrir et appréhender, avec sa flore mais aussi sa faune. Les dangers n’étaient cependant pas du côté des créatures, mais surtout des conditions extrêmes dans lesquelles le duo a progressé. Nuages corrosifs inexpliqués et formations algueuse électromagnétique suffisaient à détruire intégralement l’équipement de survie.

 

Toutefois, en évitant les prises de risques inconsidérées et en réparant régulièrement le matériel, les risques mortels étaient limités (jamais de game over pour notre part). La petite équipe faisait régulièrement des aller-retours à la base, afin de se reposer et analyser les nombreuses données récoltées. Pendant que l’humaine se reposait ou écrivait dans son journal personnel, l’IA travaillait au laboratoire afin de cataloguer toutes ses nouvelles formes de vie. Les deux protagonistes ont appris à se connaître et s’apprécier au fil des échanges. Tous deux ont été particulièrement concernés par la situation sur place, leur enquête les a conduit à découvrir ce que nous savons aujourd’hui. À noter également que cette investigation, les a poussé à s’enfoncer toujours plus profondément dans les abysses de la planète…

 

Tous les événements qui se sont déroulés durant cette expédition, ont motivé le binôme à découvrir les secrets cachés sous cette disparition. Cela les a conduit jusqu’à des profondeurs inégalés dans l’histoire de l’humanité. Sans compter l’ampleur des découvertes dans certains biomes. Malgré l’austérité des lieux ou la limitation des capacités de l’IA, l’histoire a poussé l’équipe dans ses derniers retranchements. Le résultat est inespéré et leurs noms sont désormais célèbres ! Faisons en sorte d’apprendre les leçons que la planète Gliese 677Cc nous a enseigné…

 

Conclusion 

Ce petit récit décrit assez bien l’ambiance du jeu de Jump Over the Age. Une narration soignée qui nous plonge dans une intrigue riche et pleine de rebondissements. Seul le gameplay peut rebuter, cette interface simpliste et ces commandes linéaires (au sens propre) n’ont pas de quoi attirer le commun des joueurs. Les couleurs vont varier en fonction des environnements ou des dangers, mais visuellement ça s’arrête là. Le système de déplacement est assez lent, il peut même provoquer une somnolence non contrôlée… C’est surtout l’écrit et les sons qui ont de quoi captiver. La musique et les effets sonores sont le point d’immersion de cette aventure. À souligner également, que le jeu n’existe pour le moment qu’en anglais (une communauté pourrait s’atteler à le traduire).

NOTRE SYSTEME DE NOTATION : La note numéraire représente les mécaniques de jeu, bande sonore, écriture, jouabilité, technique, etc… et le rang résume l’avis subjectif du critique à ses critères personnels.

7/10

7/10

Points positifs :

– Ambiance sonore

– Narration

– Intrigue

Points négatifs :

– Gameplay simpliste

– Système de déplacement linéaire

– Visuellement limité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :