Green Hell – La survie a un nouveau visage

Scroll down to content

C’est un jeu que vous avez dû voir tourner chez vos streameurs préférés depuis un bon moment. Une aventure solo où la survie est poussée dans les derniers retranchements du réalisme. Le studio Creepy Jar nous a proposé de couvrir le jeu, à l’occasion de la sortie du mode coop. Si nous n’avons pas pu montrer cet aspect du titre, je me suis immergé avec vous dans le passionnant mode histoire. Le moment est venu de faire un tour d’horizon de ce gameplay et scénario parfaitement ficelé. Une expédition parfaite pour un format récit.

Support : PC – Développeur : Creepy Jar – Genre : Survie – Sortie : 05 septembre 2019 – Prix standard : 20€ – PEGI +16


Qui aurait cru que l’humanité pouvait faire un tel bond dans la médecine, sans même que l’homme moderne soit impliqué. Tout ce bouleversement mondial est parti d’une tribu autochtone, nichée au cœur de l’Amazonie Brésilienne. C’est le livre de l’anthropologue Jake Higgins qui est à l’origine de ces événements extraordinaires. Une tragédie personnelle qui s’est métamorphosée en salut pour notre civilisation toute entière.

Il a suffit de quelques phrases du bouquin, pour provoquer un séisme chez une minorité d’amérindiens. Le professeur Higgins a écrit son ouvrage suite à une première expédition, aux côtés de la désormais célèbre tribu des Yabahuaca. Ce long séjour de plusieurs mois, a permis à l’anthropologue de découvrir une faculté incroyable chez ces individus. Ils ne connaissent pas la maladie et possèdent un système immunitaire hors du commun. Il n’en fallait pas moins pour tourner tous les projecteurs du monde sur cette civilisation prometteuse.


Dès lors les Yabahuaca ont été harcelé de toute part, afin de mettre la main sur leur remède de jouvence. Une surexposition que la tribu n’aurait jamais acceptée, s’ils avaient su que le contact avec Higgins poserait autant de problèmes. Ce qu’ils estimaient être un ami du monde moderne, est devenu un ennemi qui n’a plus le droit de venir les voir. Jake est bien décidé à corriger son erreur, en organisant une deuxième expédition avec une alliée de poids. Sa femme Mia est interprète et souhaite aider son mari, à renouer sa relation avec les Yabahuaca. C’est de là que tout se déclenche, mais le témoignage de Jake Higgins est quelque peu incohérent sur ce sujet…

Ils se sont installés au même endroit que la première fois, l’objectif principal étant à Mia de sympathiser avec la tribu. Mais au bout d’un mois, Jake a reçu un appel de secours de la part de sa compagne. Dans l’urgence absolue, il est parti en direction du village afin de venir en aide à Mia. À partir de là, il apparaît clair que le professeur a subi un traumatisme que seul lui peut résoudre. Toujours est-il qu’il s’est retrouvé amnésique au beau milieu de la jungle, avec pour seul équipement le dernier cadeau de son épouse. Une montre connectée spéciale expédition, permettant d’avoir de précieuses informations (une excellente idée de HUD).


Ce gadget le renseigne sur ses besoins physiologiques, l’hydratation mais aussi ses carences en protéines, glucides et lipides. Afin d’être à même de garder sa santé mentale (sévèrement altérée suite à une raison inconnue), il se procure divers sources de nourriture pour survivre. Chasser le gibier pour les protéines, cueillir ou cultiver des fruits et des noix pour le reste. C’est là que le cerveau de Jake Higgins joue un rôle fondamental. Chaque décision peut conduire vers la mort dans la jungle, rien n’est à prendre à la légère. Une simple égratignure peut causer une infection mortelle, si la peau est sale. Un pas trop hâtif et une morsure de serpent ou d’araignée vous empoisonne. Ce qui se traduit par une déshydratation aiguë et une forte poussée de fièvre.

Higgins n’est pas expert en survie, mais son séjour avec les Yabahuaca lui a permis d’apprendre nombre de choses utiles. Ses notes lui permettent d’identifier des plantes qui peuvent le sauver. En concoctant des mixtures ou des bandages, il peut se soigner pour tenir quelques jours de plus. Il peut aussi confectionner des abris, ou des équipements utiles pour améliorer sa situation. Récupérateur d’eau de pluie, potager pour faire pousser de la nourriture, ses aptitudes manuelles sont mises à rudes épreuves. À lui de construire ce qu’il juge nécessaire pour la suite.


Il doit se défendre contre les prédateurs, couper du bois, dépecer des animaux ou même des humains… les menaces sont nombreuses et toutes sources de nourriture sont bonnes à prendre. Haches, couteaux taillés dans la pierre, lances, arcs et flèches, le professeur devient progressivement un amérindien. Malheureusement les rencontres avec ces derniers sont terriblement hostiles, ils n’hésitent pas à l’attaquer sans avertissement. Il ne peut compter que sur lui-même, pour retrouver sa femme et comprendre ce qui lui est arrivé.

De jours en jours, il découvre graduellement le passé de cette région tourmentée. Au fur et à mesure qu’il s’enfonce dans cette épaisse jungle, il tombe sur des documents ou des camps qui révèlent une activité humaine indéniable. Toute cette exploration finit par le mettre en face de son passé, il parle également d’étranges visions provoqués par une mixture indigène. L’homme n’a clairement plus toute sa tête, mais il est parvenu à trouver ce qu’il était venu chercher. C’est pourtant si différent de ce qu’il pensait à la base, mais cela permet de changer l’humanité à tout jamais…

Conclusion :

C’est vraiment le mode histoire qui est au centre du jeu, ce texte tente à le démontrer. Au-delà du passionnant récit qui est conté dans l’aventure, le gameplay est également solide. Le réalisme accentue l’immersion, les mécaniques l’excelle. Il vous faut par exemple, inspecter chaque membre de votre corps, afin de vous soigner avec le remède adéquat. Tout a été pensé pour être le plus cohérent possible, même si ce n’est évidemment pas parfait. Quelques bugs de collision viendront perturber l’expérience, mais rien de bien grave. Les autres modes sont là pour augmenter la durée de vie du titre. La survie pour résister le plus longtemps contre la nature (pareil en coop), les défis pour accomplir un objectif en quelques jours dans le jeu. De toute façon nous reparlerons de lui, car d’autres modes sont ajoutés régulièrement.

NOTRE SYSTEME DE NOTATION : La note numéraire représente les mécaniques de jeu, bande sonore, écriture, jouabilité, technique, etc… et le rang résume l’avis subjectif du critique à ses critères personnels.

8/10

8/10

Points positifs :

– Mode histoire
– Réalisme
– Immersion

Points négatifs :

– Mécaniques assez complexes
– Bugs de collision

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :