Neversong – L’étrange été de Mr Smile

Neversong fait partie de ces jeux nés d’un rien. Un petit Flash Games récompensé un peu partout et le succès motive son créateur Thomas Brush, à bosser à fond pour en faire un projet commercialisable. Une campagne Kickstarter plus tard, nous voilà avec la version PS4 du titre. J’ai eu le plaisir de streamer l’aventure dans son intégralité, en une seule et unique session. Un titre court donc, simple, mais avec un message assez intense dans son dénouement. Le gars n’en est pas à son coup d’essaie de chance, il est à l’origine d’un autre jeu de renom, Pinstripe.

Support : PC / PS4 / Xbox One / Switch (testé sur PS4) – Éditeur : Serenity Forge – Développeur : Atmos Games – Genre : Action-Aventure – Sortie : 20 mai 2020 – Prix standard : 15€ – PEGI +7

RAPPEL : Une Critique est l’avis subjectif d’un des membres de la rédaction de TheRenegades. Elle a pour objectif de porter une opinion supplémentaire à un ensemble d’avis positifs comme négatifs, dont seul le lecteur pourra se faire sa propre opinion. Une Critique peut être débattue, avec les échanges d’opinions de chacun, mais n’est pas, une vision imposée aux autres par celui qui l’écrit. N’hésitez pas à venir débattre du sujet avec nous dans les commentaires ou sur Discord.


Il ne faut pas avoir le moral dans les chaussettes, quand on joue à Neversong. Le jeune Peet est un enfant solitaire qui se lie d’amitié avec Wren, la casse-cou du village. Un couple qui n’est pas sans rappeler le génial film d’animation Là-haut. Ici l’histoire est encore un peu plus triste, un accident va perturber l’idylle amoureuse naissante. Lors d’une aventure dans un bâtiment abandonné (pour ne pas dire hanté), Wren se fait kidnapper par un étrange individu. Peet, totalement paniqué en observant la scène, tombe mystérieusement dans un profond coma…

Il se réveille dans la bâtisse, mais constate rapidement des événements étranges. C’est ici que le joueur prend le pad, en se demandant si Peet est bien dans le monde des vivants. En effet, son petit village a bien changé depuis l’incident. Les adultes ont totalement disparu, laissant les enfants livrés à eux-mêmes, pour leur plus grand plaisir. Certains se sentent libre et font n’importe quoi, d’autres pètent les plombs et sont tout aussi déjantés… Peet doit comprendre ce qui c’est passé, tout en cherchant désespérément son amie.


L’inspiration de l’univers Tim Burton saute aussi bien aux yeux qu’aux oreilles. Toute l’ambiance est empreinte de ce cinéma qui a marqué les esprits. Le tout avec un gameplay basique et simple comme bonjour, mais c’est vraiment l’atmosphère qui doit agripper le joueur. Les questions sont nombreuses et on avance pour en découvrir les réponses. Quelques puzzles sont disséminés ici et là, mais rien de bien complexe.

Là où le bât blesse, c’est au niveau de l’animation. Tous les mouvements des personnages montre une sérieuse lacune de ce point de vue. Cela a tendance à casser l’expérience de jeu, il faut parvenir à dissiper ces vilains défauts pour se plonger pleinement dans l’aventure. L’autre souci majeur, c’est l’imprécision dans les phases de plateformes. Des sauts qui vont nous faire pester pas mal de fois, pour peu qu’on pousse le stick un chouille trop fort. Les effets d’inertie sur les balancements vont également demander pas mal d’habileté (et de patience).

Conclusion :

Le titre d’Atmos Game tient la route, les environnements et les puzzles sont agréables. L’ambiance générale est appréciable, grâce notamment à une direction artistique soignée. Les effets sonores ne sont pas en reste, mention spéciale aux voix des personnages. L’intrigue est certes un peu convenue, mais le dénouement dévoile une belle surprise malgré tout. Une expérience assez courte, sympa, mais qui laissera de marbre les aficionados d’un gameplay bien fait. Pour ceux qui aiment connaître l’origine d’un jeu, son créateur nous propose une belle surprise à la toute fin de l’aventure. Si vous n’avez pas l’intention de découvrir par vous-même, voici le résultat du truc en live (in english).

NOTRE SYSTEME DE NOTATION : La note numéraire représente les mécaniques de jeu, bande sonore, écriture, jouabilité, technique, etc… et le rang résume l’avis subjectif du critique à ses critères personnels.

7/10

7/10

Points positifs :

– Ambiance
– Effets sonores
– Dénouement

Points négatifs :

– Phases de plateformes
– Animations personnages
– Simplicité du gameplay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :