Relicta – Fallait écouter en cours de physique

Ressors tes cours de physique

Les Puzzle-games en vue FPS ne sont pas légions. Mais, ils sont assez souvent convaincant et inventif. Portal ou encore le méconnu mais génialissime The Talos Principle font partie de ceux-là. Que ce soit la téléportation, la gestion des flux ou encore des portails, chaque soft présente ses forces et ses faiblesses. Relicta est-il dans la lignée de ses concurrents ?

Support : PS4 / PC / Stadia (oui oui!) / Xbox one – Éditeur : Ravenscourt & Koch Media – Développeur : Mightypolygon – Genre : Puzzlegame – Sortie : 3 août 2020 – Prix standard: 19,99€ – PEGI +16

RAPPEL : Une Critique est l’avis subjectif d’un des membres de la rédaction de TheRenegades. Elle a pour objectif de porter une opinion supplémentaire à un ensemble d’avis positifs comme négatifs, dont seul le lecteur pourra se faire sa propre opinion. Une Critique peut être débattue, avec les échanges d’opinions de chacun, mais n’est pas, une vision imposée aux autres par celui qui l’écrit. N’hésitez pas à venir débattre du sujet avec nous dans les commentaires ou sur Discord.


Fly me to the moon…

Patel est une scientifique de génie. Elle travaille sur un système de gestion de polarité. La découverte de ce système se fait par des déplacements de cubes. Une gâchette sert à donner une polarité à un cube, l’autre gâchette à l’inverser. Les codes couleurs ne me dépaysent pas. Rouge pour une polarité, bleue pour l’autre. Et donc, je ressors mes cours de physique. Le jeu repose sur cette notion de polarité positive et négative, mais pas que. Nous avons des passages requérant de devoir franchir des portails, des plaques de polarité pour attirer ou rejeter un cube et des téléporteurs. Oui oui, le jeu est complet et sollicite tes méninges à chaque seconde. Le tout brille par sa courbe de progression intelligente. Les mécaniques s’étoffent sans nous brusquer.

…Let me play among the stars

Visuellement, le jeu est assez propre, sans me subjuguer. L’ensemble est de bonne facture. Astucieux, le titre l’est. Pour casser la monotonie des décors, il choisit d’utiliser l’idée de terraformation pour nous faire découvrir une forêt ou des contrées enneigées, entre autres. Les environnements sont donc variés, mais pas d’une beauté transcendante. Le jeu ne marquera pas les esprits par ce biais. C’est vraiment par le prisme de son gameplay que le jeu est bon. Les puzzles sont inventifs, parfois retors. Non content de découvrir des mécaniques de plus en plus complexes, le titre prend même la peine d’ouvrir son terrain de jeu. Avare en conseils, nous devrons prendre le temps d’observer notre environnement afin de comprendre les mécaniques.

Par contre, il est clair qu’on est loin du génie scénaristique d’un Talos Principle. Le jeu flanche scénaristiquement parlant. Le fil rouge ne nous implique jamais, à mon grand regret.


La SF sans panache.

Là où Portal et Talos Principle nous emporte par leur scénario, Relicta déçoit. Portal est drôle et très bien écrit; Talos m’a bouleversé par son questionnement sur la notion d’humanité. Relicta ne sera jamais impliquant, jamais percutant. Il se laisse explorer de bout en bout sans jamais m’interroger. Ce qui est un point qui aurait mérité plus de travail. Un jeu qui t’amène à réfléchir peut se permettre de pousser une réflexion par le biais de son scénario, ce qu’évite soigneusement Relicta.

Soulignons aussi que l’ambiance sonore est neutre, voire inexistante. Mes oreilles sont restées carencées jusqu’au dénouement final.

Comme un aimant

En résumé, Relicta est sympa. Vite fait, vite oublié, il se classe parmi les puzzle-games qui n’apportent pas grand chose, mais font le job. J’y ai pris du plaisir, non sans avoir un petit goût amer. Il lui manque une écriture plus solide et un sujet plus impliquant pour te pousser à y revenir.

Ahh si j’oubliais, le doublage de Patel est si caricatural que je la suspecte d’être une cousine d’Apu, le célèbre épicier de Springfield. J’ai bien ris pendant les cut-scene en tout cas, c’est pas si mal.

NOTRE SYSTEME DE NOTATION : La note numéraire représente les mécaniques de jeu, bande sonore, écriture, jouabilité, technique, etc… et le rang résume l’avis subjectif du critique à ses critères personnels.

5/10

5/10

Points Positifs:

– Un système de polarités astucieux
– Le doublage qui sent le naan fromage
Pas moche…

Points négatifs :

– …mais pas vraiment beau non plus
– Un scénario pas impliquant
– L’ambiance sonore inexistante

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :