Mundaun – La montagne couleur sépia

Voilà une aventure singulière, qui mêle exploration, puzzle, furtivité et un zeste de combat. Le tout au beau milieu des Alpes Suisse de l’après grande guerre, sacré programme non ? Ne te fies pas à l’apparence et l’esthétique peu aguichante du jeu, il faut creuser plus loin pour voir tout son potentiel. Je dois avouer que je n’étais pas motivé à me lancer dedans, que pouvait-il bien y avoir d’intéressant à incarner un berger des montagnes sans couleurs… bouge pas je t’explique !

Support : PC / Playstation / Xbox / Switch – Éditeur : MWM nteractive – Développeur : Hidden Fields – Genre : Aventure/Horreur – Sortie : 16/03/21 – Prix standard : 17€ – PEGI +18

RAPPEL : Une Critique est l’avis subjectif d’un des membres de la rédaction de TheRenegades. Elle a pour objectif de porter une opinion supplémentaire à un ensemble d’avis positifs comme négatifs, dont seul le lecteur pourra se faire sa propre opinion. Une Critique peut être débattue, avec les échanges d’opinions de chacun, mais n’est pas, une vision imposée aux autres par celui qui l’écrit. N’hésitez pas à venir débattre du sujet avec nous dans les commentaires ou sur Discord.

Une lettre du père Jeremiah annonce une bien triste nouvelle, le grand-père de Curdin a péri dans l’incendie de sa grange. Ce dernier se rend donc dans ses chères montagnes qui l’ont bercé toute son enfance. Très vite des phénomènes étranges font leurs apparitions, des visions, des créatures étranges et même des événements météorologiques surréalistes. Curdin s’aperçoit rapidement que son aïeul est peut-être encore en vie. Il se met à enquêter dans les environs pour dénouer tout ce brumeux mystère.

En explorant la contrée qui l’a vu grandir, Curdin tombe nez à nez avec des monstres de paille. Une créature humanoïde qui se déplace très lentement, mais peut envoyer des projectiles qui transforment progressivement notre héros en épouvantail ! Armé de fragiles fourches qu’il trouve ici et là, Curdin doit approcher discrètement s’il veut empaler ses ennemis sans encombre. Il est toutefois recommandé d’éviter la baston, le système de combat étant perfectible et les armes très limitées.

Les zones sont vastes et les paysages parviennent à offrir de la variété. Curdin grimpe progressivement jusqu’au sommet de la montagne de Mundaun (qui existe véritablement), traverse des plaines, des canyons et des vallées enneigées. Pour parcourir les longues distances dans son voyage, il utilise le véhicule de son grand-père, le Muvel. Ce vieil engin tout-terrain est capable de franchir bon nombre d’obstacles, tout en écrasant quelques monstres au passage.

Tout au long de son périple, Curdin doit faire des haltes pour se reposer. L’occasion de manger un bout ou boire un café, ce qui permet d’augmenter sa santé et renforcer son courage. Tout un côté réaliste qui aide bien pour l’immersion, on prend plaisir à faire des pauses dans des endroits qui s’y prêtent et potasser notre journal de quêtes. Quelques objectifs facultatifs sont proposés de temps à autre, permettant d’ajouter un peu plus de contenu à l’aventure.

Conclusion :

Il faut une bonne dose d’imagination pour s’immerger dans Mundaun, de part son style assez particulier. Une grande partie des textures sont dessinées à la main au crayon à papier, sans compter l’absence totale de couleur (probablement pour accentuer le passé)… Malgré cela, je suis parvenu à me plonger totalement dans cet univers atypique. Certes je suis un amoureux de la montagne, mais l’histoire est aussi très captivante. Le créateur du jeu s’est inspiré de légendes folkloriques, il s’est également imprégné de cette belle région. À cela on ajoute cinq fins différentes, en fonction de certains choix vers le dénouement de l’aventure. La version testée déplore encore quelques bugs qui égratignent l’expérience de jeu, espérons qu’ils soient corrigés rapidement. Vous pourrez voir tout ça de plus près dans les streams de Zecowboy !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :