The Last Touch – L’humain ne tient plus qu’à un fil

Beaucoup d’acteurs ont la volonté de passer derrière la caméra, certains sont même parvenus à gérer les deux (voire plus). Mélissa Mars a une carrière aux multiples facettes, qui va du théâtre, en passant par la musique ou le cinéma (et plus encore !). Aujourd’hui elle se lance dans la réalisation, avec un petit projet de court-métrage officiel. Une première œuvre qu’elle nous a permis de visionner, afin d’en parler brièvement avec vous. La qualité du film n’est plus à prouver, le prestigieux Hollywood Blvd Film Festival (HBFF pour les intimes) lui a récemment décerné la palme du meilleur ‘sci-fi short film’ (et bien d’autres) !

JAUGE DE HYPE DU RÉDACTEUR 90%

Dans The Last Touch on aborde un sujet très actuel, sur fond de science-fiction donc. Nous sommes dans une chambre, avec un couple, chacun scotché sur son mobile. Vous l’aurez deviné, on parle ici d’hyper-connectivité. Ces deux humains semblent normaux, mais très vite des attitudes montrent qu’il y a quelque chose qui cloche… on passe en un éclair (au sens propre…), à une vision cauchemardesque du monde !

L’avis de Daros, notre cinéphile en chef :

5 minutes de court-métrage qui font froid dans le dos, où les relations amoureuses et humaines ne semblent pouvoir passer que par la technologie. Partage de vidéos via une technologie similaire à nos smartphones, sans même un regard entre les deux protagonistes. Un couple qui suit des règles qu’on devine, établies par une mystérieuse corporation…

On sent une profonde solitude chez les deux personnages, voire un désir plus secret encore… À l’heure de la crise sanitaire, cette œuvre sonne comme un avertissement ou une sonnette d’alarme. N’oublions pas d’être des humains, et non des identités numériques. La mise en scène est sobre, un unique décor baigné d’une teinte marron qui donne à ces scènes une ambiance en demi-teinte. D’un côté le bleu froid représentant le numérique, de l’autre l’orange représentant la chaleur humaine.

Les dialogues sont simples, mais cela est logique vu le contexte. Le cast est top et sait savamment mélanger la distance ou les moments plus intimistes.
En résumé un très bon premier court-métrage de Mélissa Mars, qui avec un sujet actuel et casse-gueule a bien géré le tout. On verra l’évolution au fur et à mesure de ses futures
créations !

JAUGE DE HYPE DU RÉDACTEUR 90%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :