Lost Words – La vague d’émotions

Après un jeu qui m’a laissé de marbre, voilà qu’apparaît comme par enchantement un titre qui m’a profondément touché et surpris. C’est une nouvelle recrue qui vous le présentera en live, elle aura d’ailleurs besoin de tout votre soutien pour ne pas flancher… L’intrigue du jeu est aussi belle que réaliste, il n’y a quasiment aucune fausse note. Probablement une histoire vraie transformée en un magnifique conte vidéoludique. Si tu n’es pas convaincu en regardant de plus près, on ne peut plus rien pour toi…

Support : PC / Playstation / Xbox / Switch / Stadia – Éditeur : Modus Games – Développeur : Sketchbook Games – Genre : plateforme – Sortie : 06/04/2021 – Prix standard : 15€ – PEGI 7+

RAPPEL : Une Critique est l’avis subjectif d’un des membres de la rédaction de TheRenegades. Elle a pour objectif de porter une opinion supplémentaire à un ensemble d’avis positifs comme négatifs, dont seul le lecteur pourra se faire sa propre opinion. Une Critique peut être débattue, avec les échanges d’opinions de chacun, mais n’est pas, une vision imposée aux autres par celui qui l’écrit. N’hésitez pas à venir débattre du sujet avec nous dans les commentaires ou sur Discord.

Le plus drôle dans tout ça, le jeu allait nous passer sous le radar si Agharta ne l’avait pas signalé haut et fort ! Pourtant cette pépite mélange avec brio mes arts préférés, l’écriture, la musique (à écouter en lisant l’article) et bien évidemment le jeu vidéo. Nous vivons une partie de la vie d’une petite fille, Izzy. Elle sait déjà ce qu’elle veut faire dans la vie, écrivaine ! Sa grand-mère lui offre donc un journal, où la petite va pouvoir exercer son art. Nous commençons donc ce voyage avec les premiers mots couchés sur le papier.

Très vite, Izzy se lance dans sa première œuvre, un conte plein de magie et de féerie, où le joueur a son mot à dire. Nous choisissons le nom de l’héroïne, sa tenue et d’autres aspects de l’aventure. Un moyen parfait pour accentuer l’immersion et l’implication, bien que l’histoire suffit à elle toute seule pour se sentir immergé. L’ouvrage d’Izzy va progressivement prendre forme au fil du temps, en parallèle de sa vie réelle. Les événements qui la touchent dans la réalité ont un impact dans son livre…

Le gameplay est parfaitement ficelé et nous fait retomber en enfance. Nous contrôlons d’une part Izzy, ou plutôt ses pensées. Sous forme d’une petite fille, le joueur se promène et se sert des mots comme de plateformes. Chaque page du journal est un nouveau tableau avec quelques puzzles à résoudre. Même si cela à un côté répétitif, la narration efface toute notion d’ennui. La richesse de l’intrigue va même donner un certain plaisir à retourner dans ces phases de jeu.

Quand nous ne contrôlons pas les pensées de la petite fille, nous incarnons l’héroïne de son conte. Ici il s’agit de Robyn, une intrépide magicienne qui a la lourde tâche de protéger son village. Cette gardienne prend tout juste ses fonctions et va bien évidemment vivre une aventure très intense. Le gameplay se compose de mécaniques de plateformes assez classiques. À la différence que le joueur manipule aussi des mots en guise de pouvoir. C’est là toute l’originalité du jeu, le stick droit (ou la souris) est un curseur qui manipule l’environnement…

Conclusion :

Lost Words est à couper le souffle, l’intégralité du jeu est une franche réussite. La narration est sublime, la musique envoûtante et l’histoire particulièrement intense… Comme dit dans l’intro, il doit probablement relater des faits réels. Il est donc possible de s’identifier à des situations vécues (c’est mon cas), ce qui peut secouer fortement. Rien n’est parfait, les quelques défauts que j’ai relevés sont cependant insignifiants face à la vague d’émotions qu’on se prend dans les dents. Les animations sont un peu rigides et quelques bugs de collisions viennent perturber l’immersion (surtout dans les passages étroits). Le jeu est incontournable si vous aimez l’évasion virtuelle, c’est aussi simple que ça !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :