It Takes Two – La dernière chance du couple

Ce fut un peu le jeu maudit pour moi, que j’ai enfin pu terminer après un dernier looooong stream avec l’ami Champix. Moult déboires nous ont barré la route avec Agharta, même le dernier live avec Champ est passé à deux pixels de l’annulation ! Bref, il est temps d’étaler sur le papier la merveilleuse expérience du jeu de Hazelight. Les défauts du titre se comptent sur les doigts d’une main, il se pourrait bien que ce soit mon jeu de l’année…

Support : PC / Playstation / Xbox (testé sur PC) – Éditeur : Electronic Arts – Développeur : Hazelight – Genre : Plateforme – Sortie : 26/03/2021 – Prix standard : 40€ – PEGI 12+

RAPPEL : Une Critique est l’avis subjectif d’un des membres de la rédaction de TheRenegades. Elle a pour objectif de porter une opinion supplémentaire à un ensemble d’avis positifs comme négatifs, dont seul le lecteur pourra se faire sa propre opinion. Une Critique peut être débattue, avec les échanges d’opinions de chacun, mais n’est pas, une vision imposée aux autres par celui qui l’écrit. N’hésitez pas à venir débattre du sujet avec nous dans les commentaires ou sur Discord.

Tout commence par une classique histoire de divorce, May et Cody ne se supportent plus et se disputent continuellement devant leur fille Rose. Ils annoncent la triste nouvelle à la petite, qui reste placide et quitte la table comme-si de rien. Elle se réfugie dans l’atelier de sa mère avec un livre sur la thérapie de couple et deux figurines. Invoquant l’auteur de l’ouvrage à aider ses parents, elle sanglote à grosses larmes sur les petites poupées.

Quelques heures plus tard, Cody et May se retrouvent mystérieusement dans le corps des figurines. Lui est composé de glaise, elle est en bois. Ils sont tous deux désorientés et paniqués en constatant la situation. May pensant vivre un simple cauchemar, décide instinctivement de se suicider en sautant dans le vide. Après un pop explosif, elle se matérialise à l’identique à l’endroit du méfait. Immortels, nos deux âmes en peine aperçoivent Rose un peu plus loin dans l’atelier.

Leur fille est une géante à leur échelle, la rejoindre est un vrai parcours d’obstacles pour deux minipouces comme eux. Sans compter des phénomènes étranges qui prennent place rapidement. Les objets semblent vivants et le monde qui les entoure se transforme progressivement. C’est encore plus déroutant quand le livre de Rose prend vie, il est bien décidé à rabibocher les parents de la p’tite. Son plan est un peu machiavélique, les mettre dans des situations impossibles afin qu’ils coopèrent ensemble.

Cody et May vont vivre une aventure incroyable en traversant différents lieux de leur habitation. Le grand arbre du jardin, la chambre de Rose ou encore le grenier. Ils vont même explorer des objets insolites, tels que la pendule à coucou ou la boule de neige du salon. Tous ces endroits vont les amener dans des mondes pleins de vie et de dangers. Le livre a tout prévu pour les remettre ensemble, il leur donne différents objets et pouvoirs à cet effet. Chaque situation et événement a son propre lot de surprises. Le seul objectif des adultes est de retrouver leurs corps, mais vont-ils parvenir à sauver leur couple ?

Conclusion :

It Takes Two est incontournable si vous aimez les jeux de plateforme ! Il n’est pas vraiment difficile, suffisamment équilibré pour donner du challenge sans rager de colère. Tout y est parfaitement orchestré, c’est un pur plaisir du début à la fin. Au début le jeu nous laisse penser qu’on aura de nouveaux objets ou pouvoirs à chaque monde, mais il se révèle bien plus surprenant que ça. La variété des situations est constante, on a presque l’impression de jouer à un jeu différent à chaque séquence. Graphiquement somptueux, la rétine est émerveillée à chaque découverte des environnements. Seule une légère lassitude se fait ressentir dans un niveau en particulier (le monde dans l’espace), ainsi que quelques gestions de caméras un peu capricieuses. Le reste est à la limite de la perfection !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :