L’adieu à Camille – Crime Hollywoodien

Vous le savez si vous passez régulièrement dans le coin, je suis sur le coup à chaque parution de Guy-Roger Duvert. Ce septième roman part encore dans une toute nouvelle histoire, avec une pointe de futur d’anticipation. Nous sommes en Charentes-Maritime, afin de résoudre un crime hors du commun. L’inspecteur Podilsky de la police judiciaire enquête sur le meurtre d’une star hollywoodienne. Il est aidé par une technologie en réalité augmentée, qui prend l’apparence et la personnalité d’une ancienne partenaire (la fameuse Camille).

JAUGE DE HYPE DU RÉDACTEUR 90%

Les habitants de la Rochelle et ses environs ne sont pas dépaysés, l’auteur décrivant les lieux comme si vous y étiez. L’essentiel de l’histoire se déroule sur l’île d’Aix, lieu du tournage d’un grand film américain. C’est ici qu’a été retrouvé le corps de la célèbre Maggie Leneghan, une des actrices les mieux payées au monde. L’affaire est donc particulièrement sensible et notre inspecteur fait équipe avec la gendarmerie nationale, à l’aide du lieutenant Beltiers.

Podilsky (où Gab pour les intimes), est un homme taciturne qui a la vanne facile. Il a tendance à vexer bon nombre de personnes, ce qui ne le rend pas populaire auprès de la profession. Beltiers en fait d’ailleurs les frais, les deux gars ne pouvant pas se piffrer, mais ça en devient amusant pour le lecteur. Les blagues fusent dans tous les sens, Beltiers ne se laisse pas faire et réplique (voire attaque) sans ménagement. Toujours est-il qu’ils vont devoir travailler ensemble, afin d’élucider une affaire particulièrement délicate.

Camille est le troisième personnage central de l’histoire, une intelligence artificielle intégrée dans le cerveau de Gab (grâce à un implant neuronal). Cette technologie est interdite dans la police, l’inspecteur la cache soigneusement depuis trois ans. Cet élément ouvre une profonde réflexion sur l’impact social que cela représente. Un passage du livre montre les différentes applications utiles avec ces Alters (le nom de cette technologie). Une seule multinationale gère l’énorme marché de ce coûteux produit, cette société va également participer à l’enquête…

Si les polars ne sont généralement pas mon fort, ici le milieu du cinéma ajoute un aspect très attrayant. Comme à son habitude, l’auteur décrit dans le détail le fonctionnement d’un tournage. Ayant été lui-même réalisateur du film Virtual Revolution, il connaît bien son sujet. L’occasion de découvrir le rôle de plusieurs métiers de cette gigantesque industrie. Nos deux flics sillonnent l’île afin d’interroger différents membres de l’équipe, ainsi que les acteurs. Une multitude de personnages qui sont pour certains des suspects, tous donnent du fil à retordre pour dénouer une affaire assez complexe.

AVIS :

Les pistes sont brouillées tout au long de la lecture, mais pour ma part j’ai flairé quelques éléments décisifs pour résoudre l’enquête. Le roman n’en reste pas moins passionnant à lire, d’autant que de nombreux rebondissements viennent pimenter l’affaire. Le tout se finit en apothéose, avec le traditionnel twist qui surprend à la dernière seconde ! Encore une histoire qui se dévore à travers moins de 200 pages. Cette fois-ci peu de chances d’avoir une suite, à moins que l’inspecteur Podilsky ne marque les esprits et revienne dans de nouvelles enquêtes…

JAUGE DE HYPE DU RÉDACTEUR 90%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :