Foreclosed – Le jeu canapé du samedi soir

Forceclosed est un jeu vidéo indépendant annoncé il y a un an. Il nous propose une aventure dans un monde cyberpunk, à l’aide d’un cell-shading griffonné comme un sketch de dessin. Après cet aspect visuel attrayant, que vaut le gameplay du titre du studio italien Antab Studio.

Support : PC / Stadia / Playstation / XBox / Switch (testé sur PC) – Éditeur : Merge Games – Développeur : Antab Studio – Genre : Action – Sortie : 12 août 2021 – Prix standard : 20€ – PEGI 16+

RAPPEL : Une Critique est l’avis subjectif d’un des membres de la rédaction de TheRenegades. Elle a pour objectif de porter une opinion supplémentaire à un ensemble d’avis positifs comme négatifs, dont seul le lecteur pourra se faire sa propre opinion. Une Critique peut être débattue, avec les échanges d’opinions de chacun, mais n’est pas, une vision imposée aux autres par celui qui l’écrit. N’hésitez pas à venir débattre du sujet avec nous dans les commentaires ou sur Discord.

Les premiers instants du jeu sont surprenants. La physique et les déplacements du personnage sont propres, rapides et ne posent aucun soucis de rigidité. Un défaut pourtant souvent typique des jeux vidéo indépendants. C’est très important car cela permet de rentrer tout de suite dans l’ambiance. L’environnement est frais et original. Le titre à de nombreuses inspirations, avec le cyberpunk en fond de tableau, ainsi qu’une réalisation entre cases de bande dessinée (façon XIII) et des plans qui nous rappellent Killer 7.

Le jeu a son ADN, dans lequel le joueur va évoluer pendant quelques heures. Le jeu n’est pas bien long, compter entre 3 et 4h pour le terminer en difficulté classique. Un mode de facilité concentré sur l’histoire est aussi disponible, mais rassurez-vous le jeu est accessible dès le mode par défaut. L’histoire dans son ensemble est très philosophique, avec plusieurs fins possibles. Bien que certains protagonistes avec lesquels vous  échangez proposent de multiples dialogues, la jonction des  conséquences de vos choix est à la toute fin de l’aventure. La majorité des discussions n’a que pour but de définir votre personnalité. 

Le scénario est certes parfois un peu rapide, quelques fois expéditif, mais dans l’ensemble sur 4h de jeu il tient le rythme. Nous aurions aimé peut-être plus de discussions, afin de développer les objectifs que nous rencontrons. Mais pour cela il aurait aussi fallu étendre le temps de l’aventure. Nous nous retrouvons face à un titre d’une longueur d’un gros film d’action, en comptant ces phases de gameplay. 

Nous sommes devant un jeu d’action avec de nombreuses phases de tir et quelques séquences d’infiltration. Le tout est dynamique avec des phases mesurées, sans s’éterniser. Nous avons buté sur quelques passages de furtivité, mais dans l’ensemble la progression est souple. Le titre est court, mais c’est suffisant pour vivre une expérience sans rester sur sa faim. Beaucoup d’éléments du jeu font un peu penser à Watch Dogs, comme pirater des caméras ou échapper à la surveillance de drones. Notre personnage peut augmenter certaines de ses capacités physiques, comme celles de son arme ou de ses capacités de télékinésie (en gagnant des points d’expériences). Il existe aussi des collectibles à trouver, pour débloquer des secrets. Il n’y a pas de quoi s’ennuyer, on est accaparé chaque instant par l’action.

Conclusion :

Forceclosed est une capsule indie, un jeu proposant une expérience peut-être courte, mais intense par ses nombreuses idées originales. Le tout assemblé pour proposer un titre complet et bien pensé. Disposant d’une intrigue bien menée, même si nous aurions aimé un peu plus de travail sur certains points de l’écriture. J’ai pu le faire en quelques heures sur un stream entier, il n’y a pas un moment où l’ennui s’est fait sentir. Un titre étonnant qui saura vous divertir le temps d’une soirée.

Le replay du stream sur Foreclosed (ZeCowboy)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :